Comment diagnostiquer l’anorexie

L’anorexie peut être un trouble difficile à diagnostiquer, car les individus souffrant d’anorexie tentent souvent de cacher le désordre. Le déni et le secret sont souvent accompagnées d’autres symptômes. Il est inhabituel pour une personne souffrant d’anorexie à chercher l’aide professionnelle parce que l’individu n’est généralement pas accepter qu’elle a un problème de déni.

Dans de nombreux cas, le diagnostic réel n’est pas fait jusqu’à ce que les complications médicales ont mis au point. L’individu est souvent porté à l’attention d’un professionnel par les membres de la famille qu’après la perte de poids marquée a été observée. Le médecin peut vérifier le poids du corps. Les personnes souffrant d’anorexie ont généralement un niveau indice de masse corporelle inférieur à 17,5.

Lorsque les médecins soupçonnez que quelqu’un a l’anorexie, ils sont généralement effectuer plusieurs tests et examens pour aider à identifier un diagnostic, d’éliminer les causes médicales de la perte de poids et aussi vérifier les éventuelles complications liées.

Si le médecin pense que le patient peut avoir un trouble de l’alimentation, le médecin de comparer le poids avec le poids prévu au niveau normal. Le médecin vérifiera également votre cœur, les poumons, la pression sanguine, la peau et les cheveux pour trouver les problèmes causés par une consommation insuffisante.

Si la personne a l’anorexie, elle ont un risque plus élevé de développer certains troubles cardiaques, comme des battements cardiaques irréguliers. Parfois, un électrocardiogramme peut être nécessaire pour vérifier comment votre cœur travaille.

Si vous avez souffert d’anorexie pendant une longue période de temps vous pouvez être gravement insuffisant, dans ce cas, votre médecin peut vous voulez exécuter une série de tests pour voir comment la force de vos os. ostéodensitométrie peut être fait pour vérifier la santé des os. Les tests peuvent également être effectuées pour déterminer la quantité d’énergie utilisée par votre corps, ce qui peut aider à planifier les besoins nutritionnels.

Votre médecin pourra pas besoin d’effectuer des tests pour diagnostiquer l’anorexie, mais ils seront probablement vérifier votre pouls et votre pression artérielle. Il peut s’agir d’une numération formule sanguine, ainsi que des tests sanguins plus spécialisés pour vérifier électrolytes et de protéines ainsi que le fonctionnement de votre foie, les reins et la thyroïde. Le médecin peut également voulez effectue une série de tests sanguins pour tester des maladies comme l’anémie ou de diabète.

Un médecin peut évaluer sur les pensées, les sentiments et les habitudes alimentaires. Psychologique des auto-évaluations et les questionnaires sont également utilisées. Par conséquent, il est souvent nécessaire pour obtenir des informations auprès des parents, un conjoint, ou d’autres membres de la famille afin d’évaluer le degré de perte de poids et l’étendue de la maladie. Le médecin parfois poser une question pour plusieurs questionnaires de l’anorexie dans le cadre du dépistage de la maladie.


Comment diagnostiquer le cancer de la thyroïde

Beaucoup de cas de cancer de la thyroïde peut être diagnostiquée tôt. En fait, la plupart des cancers thyroïdiens se trouvent désormais beaucoup plus tôt que dans le passé et peut être traitée avec succès. La plupart des cancers de la thyroïde tôt sont trouvées lorsque les patients demandent à leur médecin au sujet de grumeaux du cou ou des nodules qu’ils ont remarqué.

Si une personne a des symptômes qui suggèrent que le cancer de la thyroïde, le médecin peut effectuer un examen physique et demandez personnelle et familiale du patient antécédents médicaux. Le médecin peut aussi prescrire des examens de laboratoire et des tests d’imagerie pour produire des images de la thyroïde et d’autres domaines.

L’examen physique
Un examen physique permettra à votre médecin de plus amples informations sur les signes possibles de cancer de la thyroïde et des autres problèmes de santé. Pendant l’examen, votre médecin devra prêter une attention particulière à la taille et la fermeté de votre thyroïde et tout ganglions lymphatiques dans le cou.

Des tests sanguins
Les tests sanguins ne sont généralement pas utile pour déterminer si un nodule thyroïdien est particulièrement cancéreuses. La plupart des patients atteints de cancer de la thyroïde ont des niveaux sanguins normaux d’hormones thyroïdiennes, dont un niveau thyrotropine. Le médecin peut tester des niveaux anormaux de thyréostimuline dans le sang. L’hormone stimulant la thyroïde est faite par la glande pituitaire dans le cerveau. Il stimule la libération de l’hormone thyroïdienne. L’hormone stimulant la thyroïde contrôle également la vitesse à laquelle les cellules folliculaires de la thyroïde croître.

Si le cancer médullaire de la thyroïde est suspectée, le médecin peut vérifier des niveaux anormalement élevés de calcium dans le sang. Le médecin peut également demander des tests sanguins pour détecter un gène altéré RET ou de chercher un niveau élevé de calcitonine.

Échographie
L’échographie utilise des ondes sonores pour créer des images de votre corps. Les ondes rebondissent sur la thyroïde, et un ordinateur utilise les échos de créer une image appelée un sonogramme. De l’image, le médecin peut voir combien les nodules sont présents, comment ils sont gros, et si elles sont solides ou remplis de liquide.

Ce test est utile pour déterminer si un nodule thyroïdien est solide ou remplie de liquide. Il peut également être utilisé pour vérifier le nombre et la taille des nodules thyroïdiens. Caractéristiques échographie peut parfois suggérer un nodule est susceptible d’être un cancer, mais l’échographie ne peut pas dire à coup sûr. Pour les nodules thyroïdiens qui sont trop faibles pour être ressentis, ce test peut être utilisé pour guider une biopsie à l’aiguille dans le nodule d’obtenir un échantillon. Même quand un nodule est assez grand pour se sentir, certains médecins préfèrent utiliser les ultrasons pour guider l’aiguille.

L’échographie peut aussi aider à déterminer si les ganglions lymphatiques avoisinants sont agrandis parce que le cancer de la thyroïde s’est propagé. Beaucoup de spécialistes recommandent la thyroïde échographie pour tous les patients atteints de nodules thyroïdiens assez grand pour se faire sentir.

Tomodensitométrie scan
Tomodensitométrie de numérisation, est un test de rayons X qui produit détaillée des images en coupe de votre corps. Au lieu de prendre une photo, comme un habitué de rayons X, la tomodensitométrie prend beaucoup de photos car il tourne autour de vous pendant que vous vous allongez sur une table. Un ordinateur combine ensuite ces images en images des tranches de la partie de votre corps à l’étude.

Imagerie par résonance magnétique
Imagerie par résonance magnétique peut être utilisé pour le cancer de la thyroïde ou de cancer qui s’est propagé aux régions avoisinantes ou éloignées du corps. Imagerie par résonance magnétique peut fournir des images très détaillées des tissus mous tels que la glande thyroïde.

Biopsie
L’enlèvement de tissus pour rechercher des cellules du cancer qu’on appelle une biopsie. Une biopsie peut montrer le cancer, les modifications des tissus qui peuvent conduire au cancer, et d’autres conditions. Une biopsie est le seul moyen sûr de savoir si un nodule est cancéreux.


Les causes de l’anorexie

A cette époque, que la cause de l’anorexie mentale n’a pas encore été déterminée. La plupart des experts ont fait valoir que la condition est provoquée par une combinaison de facteurs biologiques, psychologiques et environnementaux, qui conduisent à l’anorexie.

facteur biologique
Des études suggèrent que la composante génétique peut jouer un rôle plus important pour déterminer la susceptibilité d’une personne à l’anorexie ne le croyait auparavant. Il se peut aussi que certaines personnes ont une prédisposition génétique vers le perfectionnisme, la sensibilité et de la persévérance, tous les traits associés à l’anorexie. Il ya aussi des preuves que la sérotonine ou l’une des substances chimiques du cerveau impliquée dans la dépression, qui peuvent jouer un rôle dans l’anorexie.

D’autres preuves ont mis en évidence un dysfonctionnement dans la partie du cerveau, l’hypothalamus, qui réglemente certains processus métaboliques, en contribuant au développement de l’anorexie. D’autres études ont suggéré que les déséquilibres dans les niveaux de neurotransmetteurs dans le cerveau peut se produire chez les personnes souffrant d’anorexie. L’absence d’une alimentation normale a un effet biologique sur le cerveau, ce qui contribue à renforcer les pensées obsessionnelles et des comportements associés à l’anorexie.

Facteur psychologique
Les personnes souffrant d’anorexie peuvent avoir des caractéristiques psychologiques et affectifs qui contribuent à l’anorexie. Ils peuvent avoir une faible estime de soi, par exemple. Ils peuvent avoir des traits de personnalité obsessionnelle-compulsive qui font qu’il est plus facile de suivre un régime strict et à renoncer à la nourriture, malgré la faim. Ils peuvent avoir une orientation extrêmes de perfectionnisme, ce qui signifie qu’ils ne peuvent jamais pense qu’ils sont assez minces.

facteur de l’environnement
Les facteurs environnementaux, tels que la puberté ou vivant dans une culture où la minceur est un idéal, provoque alors la personne de commencer un modèle de régime à long terme et la perte de poids.

Le fait que la plupart des cas d’anorexie se développent pendant la puberté donne à penser que la puberté elle-même est un facteur important de l’environnement en contribuant à l’anorexie. Il se peut que la combinaison des changements hormonaux pendant la puberté et les sentiments de stress, l’anxiété et la faible estime de soi que de nombreux adolescents à la puberté ont pu déclencher l’anorexie.

Un autre facteur important de l’environnement est la culture et la société. Les filles sont exposées à un large éventail de différents médias qui ne cessent de renforcer le message que la minceur est la seule façon d’être belle, et que mince devrait être poursuivi à tout prix.


Causes du cancer de la thyroïde

Le médecin reste ne sait pas les causes exactes du cancer de la thyroïde. Médecins peut rarement expliquer pourquoi une personne obtient cette maladie et un autre n’a pas. Cependant, il est clair que cancer de la thyroïde n’est pas contagieuse.

Comme d’autres cancers, cancer de la thyroïde se produit lorsque les cellules de votre thyroïde subir des modifications génétiques (mutations). Les mutations permettent aux cellules de croître et se multiplier rapidement. Les cellules perdent également la possibilité de mourir, que les cellules normales. Ces changements génétiques peuvent inclure des changements qui sont héritées, ainsi que ceux qui se produisent pendant que vous vieillissez. Les cellules s’accumulent thyroïdiennes anormales forment une tumeur. Les cellules anormales peuvent envahir les tissus voisins et peuvent se répandre dans tout le corps.

Plusieurs mutations génétiques ont été trouvés dans certaines formes de cancer thyroïdien papillaire. Beaucoup de ces cancers sont des changements dans des parties spécifiques du gène RET. La forme modifiée de ce gène, connu sous le nom de l’oncogène PTC, se retrouve dans environ 10% à 30% des cancers papillaires de la thyroïde en général et dans un plus grand pourcentage de ces cancers chez les enfants. Ces mutations RET sont habituellement acquises durant la vie d’une personne plutôt que d’être héréditaire. Ils ne sont présents que dans les cellules cancéreuses et ne sont pas transmis aux enfants du patient.

Beaucoup de cancers de la thyroïde papillaire contenir une mutation du gène BRAF. La mutation du gène BRAF est moins fréquente dans les cancers de la thyroïde chez les enfants et dans ceux pensé découler d’une exposition aux radiations. Cancers avec des changements de BRAF ont tendance à avoir une croissance plus agressive et une plus grande probabilité de propagation à d’autres parties du corps.

Les gens qui ont été exposés à beaucoup de radiations ont une plus grande chance d’avoir un cancer thyroïdien. Une source importante d’exposition aux rayonnements est le traitement par rayons-X. Diagnostic de routine des rayons X utilisent de très petites doses de rayonnement. Leurs avantages presque toujours supérieurs à leurs risques. Toutefois, l’exposition répétée peut être nocif, c’est donc une bonne idée pour les gens à parler avec leur dentiste et le médecin sur la nécessité pour chacun des rayons X et de poser des questions sur l’utilisation de boucliers pour protéger d’autres parties du corps.

Les gens à faible en iode peut aussi augmenter le risque de cancer thyroïdien.
Cancers de la thyroïde folliculaire sont plus fréquents dans les régions du monde où l’alimentation de la population sont faibles en iode. La thyroïde aura besoin de l’iode pour faire des hormones thyroïdiennes. Une alimentation faible en iode peut aussi augmenter le risque de cancer papillaire si la personne est également exposé à la radioactivité.


Avantages de magnésium pour prévenir l’ostéoporose

Le calcium est souvent présenté comme un traitement de l’ostéoporose. Tout le calcium dans le monde ne va pas à prévenir l’ostéoporose, en raison de calcium sans magnésium rend les os dur, mais fragile.

Le magnésium est un minéral qui joue un rôle important dans le maintien de la santé des os. Il contribue à la densité osseuse accrue et aide à prévenir l’apparition de l’ostéoporose. La plupart des gens ne reçoivent pas suffisamment de magnésium dans leur alimentation, surtout si ils mangent de grandes quantités d’aliments transformés dans lequel riche en magnésium est enlevé.

Vous pouvez aussi augmenter votre apport en magnésium en consommant des aliments riches en magnésium. Les sources alimentaires qui sont riches en magnésium incluent le riz rouge, maïs, légumes, légumineuses, amandes, graines de tournesol, graines de citrouille, et les céréales.

Le magnésium de l’ostéoporose des os avantages pour la santé tant que le minéral peut jouer un rôle essentiel dans le processus d’inversion ostéoporose. Les suppléments de magnésium peuvent bénéficier une personne atteinte d’ostéoporose en provoquant des os à être moins cassantes, en aidant les os à guérir plus rapidement après une interruption et peut-être même inverser certains effets de l’ostéoporose.

L’augmentation de magnésium pour patients souffrant d’ostéoporose peuvent aider à l’absorption du calcium. Quand le corps ne possède pas suffisamment de magnésium, l’os va continuer à perdre du calcium. Les deux calcium et de magnésium devraient être utilisés ensemble tel que prescrit par un médecin pour aider à la guérison ostéoporose. Il est important pour un patient qui veut réduire les effets de l’ostéoporose pour parler avec un médecin afin de déterminer les bonnes quantités de calcium et de magnésium nécessaires à son alimentation.


Symptômes du cancer de la thyroïde

La phase précoce de cancer de la thyroïde n’est souvent pas de symptômes. Le principal symptôme de cancer de la thyroïde est l’apparition d’une bosse ou une enflure à l’avant de votre gorge, qui est habituellement indolore.

Comme le cancer se développe, cancer de la thyroïde peuvent présenter d’autres symptômes, y compris l’enrouement, l’élargissement du cou, difficulté à respirer, à avaler, des douleurs au cou la toux, ou des ganglions lymphatiques enflés. Les symptômes de cancer de la thyroïde ne tendent à se produire une fois que la condition a atteint un stade avancé. Ces symptômes ne sont pas des signes évidents de cancer de la thyroïde. Une infection, un goitre bénin, ou d’un autre problème pourrait également provoquer ces symptômes.

Les nodules thyroïdiens peuvent être un symptôme fréquent de cancer de la thyroïde, mais pas tous les nodules thyroïdiens sont cancéreux. Cancer de la thyroïde se présente typiquement comme un nodule thyroïdien, ou forfaitaires, qui peuvent parfois être ressenti à l’avant de la gorge. Les médecins peuvent trouver un morceau ou un nodule dans le cou lors d’un examen médical de routine. Seulement environ 5% des nodules thyroïdiens sont malins.

Il est recommandé que vous devriez consulter votre médecin dès que possible si vous développez un gonflement ou une bosse dans l’avant de votre gorge. Seul un médecin peut diagnostiquer et traiter cette maladie. Si une personne a des symptômes qui suggèrent que le cancer de la thyroïde, le médecin peut effectuer un examen physique et demandez personnelle et familiale du patient antécédents médicaux. Le médecin peut aussi prescrire des examens de laboratoire et des tests d’imagerie pour produire des images de la thyroïde et d’autres domaines.


L’alcool et l’ostéoporose

L’ostéoporose est définie comme une maladie qui rend les os deviennent plus faibles et plus vulnérables aux fractures. Typiquement, l’ostéoporose pauses os qui se trouvent dans le poignet, hanche et du rachis, mais elle peut affecter n’importe quel os du corps aussi bien. Une fracture de la hanche peut entraîner une insuffisance de mobilité, d’invalidité permanente ou de décès, alors qu’une fracture vertébrale peut provoquer des douleurs dorsales sévères, la perte de taille ou de déformation. Il ya plusieurs facteurs qui peuvent contribuer à l’ostéoporose, et l’un de ces facteurs est la consommation d’alcool.

Le calcium est essentiel pour le développement des os solides et sains, et la capacité de l’alcool à épuiser les réserves de calcium peuvent entraîner des os plus fragiles et l’ostéoporose. Selon les études, l’alcool peut augmenter le taux d’hormone parathyroïdienne. L’hormone parathyroïdienne agit pour réguler les niveaux de calcium et de phosphore. Lorsque le niveau d’hormone parathyroïdienne est élevée, il peut mettre une contrainte sur les réserves de calcium dans le corps.

L’alcool a des effets multiples sur le calcium dans notre corps. L’alcool interfère avec le pancréas et son absorption de calcium et de vitamine D. L’alcool affecte aussi le foie, ce qui est important pour l’activation de la vitamine D, qui est aussi important pour l’absorption du calcium. Quand une carence de vitamine D active se produit, le corps ne sera pas en mesure d’absorber le calcium par le tube digestif de façon efficace.

Les gros buveurs sont plus susceptibles de souffrir de fractures fréquentes en raison de la fragilité des os et des lésions nerveuses, en particulier de la hanche et des fractures du rachis. Ceux fractures guérissent lentement probablement à cause de la malnutrition. La recherche montre que la consommation d’alcool chronique lourde, surtout pendant les années de l’adolescence et les adultes jeunes, peut considérablement affecter la santé des os et augmenter le risque d’ostéoporose plus tard dans la vie.

 


Traitement au calcium pour l’ostéoporose

L’ostéoporose est un état pathologique caractérisé par des os faibles et fragiles. En général, les os sont affaiblis en raison du manque de calcium et autres minéraux osseux essentiel.

Le calcium est un nutriment important et est nécessaire pour de nombreuses fonctions du corps, y compris la coagulation du sang et le bon fonctionnement du coeur, les muscles et les nerfs. Le calcium est également critique pour la santé et la solidité des os. Ne pas obtenir suffisamment de calcium peut contribuer au développement de l’ostéoporose.

L’ostéoporose nécessite un traitement dès que possible, comme l’ostéoporose non traitée peut conduire à des fractures osseuses. Le calcium joue un rôle majeur dans le traitement de la condition d’ostéoporose. Pour être plus précis, le dépôt de calcium accrue renforce les os et restaure la densité osseuse.

Pour le traitement de l’ostéoporose, les suppléments de calcium sont recommandés. Dans le cas des adultes, la quantité de besoins quotidiens en calcium peut varier de 1000-1500 mg. Cependant, on ne devrait pas prendre des suppléments de calcium de plus de 600 mg à la fois.

Un des suppléments de calcium les plus couramment prescrits sont le carbonate de calcium. Bien que la majorité des patients peuvent digérer carbonate de calcium, certains peuvent avoir des problèmes gastro-intestinaux. Autres suppléments de calcium comprennent le citrate de calcium, le lactate de calcium, le calcium de corail, les antiacides et le calcium chélates. La dose requise de chaque supplément diffère selon la gravité de l’état maladif et le patient.

En général, les suppléments de calcium contiennent de la vitamine D dans une certaine mesure. Il est dû au fait que la vitamine D accroît indirectement l’absorption du calcium, en synthétisant des protéines intestinales, responsable de l’objectif de l’absorption du calcium par l’organisme. Dans les cas graves, traitement de l’ostéoporose est fait par l’administration de médicaments sur ordonnance d’un médecin qualifié.

Ayant assez de calcium dans l’alimentation est essentiel pour aider à prévenir l’ostéoporose et aide à prévenir la perte de masse osseuse. La prévention et le traitement de l’ostéoporose passe par des programmes qui comprennent un régime alimentaire nutritif, la cessation du tabagisme, de réduire la consommation d’alcool, exercice physique régulier, un apport suffisant de calcium et de vitamine D. Le calcium va aider une personne à maintenir des os sains, et aide les enfants et les adolescents grandissent avec des os solides.


Facteurs de risque de cancer de la thyroïde

Les facteurs de risque pour le cancer de la thyroïde est tout ce qui touche chances d’une personne d’obtenir un cancer de la thyroïde. Ayant un facteur de risque, ne signifie pas que vous obtiendrez la maladie. Et beaucoup de gens qui contractent la maladie peut ne pas avoir eu de facteurs de risque connus. Même si une personne avec cancer de la thyroïde a un facteur de risque, il est très difficile de savoir combien ce facteur de risque peut avoir contribué à son cancer.

Les scientifiques n’ont toujours pas connaît les causes exactes du cancer de la thyroïde. Cependant, les scientifiques ont trouvé quelques facteurs de risque qui rendent une personne plus susceptible de développer un cancer thyroïdien. Les facteurs de risque suivants sont associés à un risque accru de contracter le cancer thyroïdien:

L’exposition à des niveaux élevés de rayonnement
L’exposition aux rayonnements est un facteur de risque avéré pour le cancer de la thyroïde. Les personnes exposées à des niveaux élevés de rayonnement sont beaucoup plus susceptibles que les autres de développer un cancer thyroïdien papillaire ou folliculaire. Les sources de rayonnement comprennent certains traitements médicaux et de retombées radioactives d’accidents de centrales électriques ou des armes nucléaires.

Ayant eu des traitements de radiothérapie tête ou le cou dans l’enfance est un facteur de risque de cancer de la thyroïde. Les risques dépendent de la quantité de rayonnement est donné et l’âge de l’enfant. En général, le risque augmente avec des doses plus importantes et les plus jeunes âge au traitement.

Une autre source de rayonnement est des retombées radioactives. Plusieurs études ont souligné un risque accru de cancer de la thyroïde chez les enfants en raison des retombées radioactives de l’arme nucléaire ou d’accidents des centrales électriques.

Certains génétiques héréditaires
Les syndromes génétiques qui augmentent le risque de cancer de la thyroïde notamment familiaux de cancer médullaire de la thyroïde, néoplasie endocrinienne multiple et la polypose adénomateuse familiale.

Sexe et l’âge
Pour des raisons obscures cancers de la thyroïde surviennent plus souvent chez les femmes que dans le cancer men.Thyroid peut survenir à tout âge. La plupart des patients atteints de cancer de la thyroïde sont plus de 40 ans. Les personnes atteintes de cancer de la thyroïde anaplasique sont habituellement plus de 65 ans.

Pas assez de consommer l’iode
La thyroïde aura besoin de l’iode pour faire des hormones thyroïdiennes. Les gens à faible en iode peut aussi augmenter le risque de cancer thyroïdien. Cancers de la thyroïde folliculaire sont plus fréquents dans les régions du monde où l’alimentation de la population sont faibles en iode.

La plupart des gens qui ont connu les facteurs de risque n’ont pas le cancer thyroïdien. D’autre part, beaucoup de ceux qui ne contractent la maladie n’ont aucun de ces facteurs de risque. Les gens qui pensent qu’ils peuvent être à risque de cancer de la thyroïde devraient discuter de cette préoccupation avec leur médecin pour obtenir les moyens de réduire le risque de cancer thyroïdien.


Calcium et vitamine D pour prévenir l’ostéoporose

L’ostéoporose est une maladie des os caractérisée par une densité minérale réduite et la masse osseuse. Un apport suffisant de calcium et de vitamine D est nécessaire pour prévenir l’ostéoporose et à maintenir des os sains durant toute la vie.

La première étape dans la prévention de l’ostéoporose est d’assurer une nutrition adéquate, en particulier le maintien d’un apport suffisant de calcium et de vitamine D. apport adéquat en calcium et en vitamine D est importante dans la nutrition des personnes de tous âges, surtout chez les enfants et les personnes âgées.

Le calcium est essentiel pour prévenir l’ostéoporose, car elle peut diminuer le remodelage osseux et ralentir la perte osseuse. Les besoins en calcium grandir comme les femmes atteignent la ménopause, car la capacité à utiliser efficacement le calcium alimentaire diminue en raison de la production ovarienne d’œstrogènes diminue. Absorption intestinale du calcium diminue avec l’âge d’environ 50% de celui des adolescents. Le calcium peut être trouvé dans les produits laitiers au lait tels, le fromage et le yogourt. Le calcium se trouve également dans certains aliments tels le jus d’orange et les céréales.

La vitamine D augmente l’absorption du calcium dans le tractus gastro-intestinal et affecte la résorption osseuse. De faibles concentrations de vitamine D sont associés à l’absorption du calcium avec facultés affaiblies, une balance calcique négative, et une augmentation compensatoire de l’hormone parathyroïde, qui se traduit par une résorption osseuse excessive.

La vitamine D est essentielle pour la prévention et le traitement de l’ostéoporose, car elle maximise l’absorption intestinale du calcium. L’activation de la vitamine D se produit dans la peau par la lumière ultraviolette. La vitamine D se retrouve également dans certains aliments tels le lait, œuf, poisson, légumes verts, et en vitamine D.