Les causes de la cirrhose du foie

Les causes de la cirrhose du foie diverses. Une consommation d’alcool et de l’hépatite chronique C ont été les causes les plus fréquentes de cirrhose. L’obésité devient une cause fréquente de cirrhose, soit comme la cause unique ou en combinaison avec l’alcool, l’hépatite C, ou les deux. Beaucoup de gens atteints de cirrhose ont plus d’une cause de dommages au foie.

Alcool
L’alcool est une cause très fréquente de la cirrhose. La plupart des gens qui consomment de l’alcool ne pas subir de dommages au foie. Mais forte consommation d’alcool pendant plusieurs années peut causer des blessures chroniques du foie. La quantité d’alcool qu’il faut pour endommager le foie varie beaucoup d’une personne à personne. Dans le passé, la cirrhose liée à l’alcool conduit à plus de décès que la cirrhose due à toute autre cause. Les décès causés par une cirrhose liée à l’obésité sont en augmentation.

L’hépatite C chronique
Le virus de l’hépatite C est une infection du foie qui se transmet par contact avec du sang d’une personne infectée. L’hépatite C chronique provoque une inflammation et des lésions du foie au cours du temps qui peut conduire à une cirrhose.

L’hépatite chronique B et D
Ces provoquent une inflammation du virus de l’hépatite lésions du foie et du foie qui, après quelques dizaines d’années peut causer une cirrhose. Le virus de l’hépatite B est une infection du foie qui se transmet par contact avec du sang d’une personne infectée, le sperme, ou d’autres fluides corporels. L’hépatite B, comme l’hépatite C, provoque une inflammation du foie et des blessures qui peuvent mener à la cirrhose. Le vaccin contre l’hépatite B est donné à tous les nourrissons et de nombreux adultes pour empêcher le virus. L’hépatite D est un autre virus qui infecte le foie et peut conduire à une cirrhose, mais il ne se produit que chez les personnes qui ont déjà l’hépatite B.

Hépatite auto-immune
Il s’agit d’hépatite causée par un problème dans le système immunitaire de l’organisme. Le système immunitaire ne reconnaît pas ses propres cellules et de tissus comme le soi et les attaques en pensant qu’ils sont étrangers, comme l’invasion des bactéries. Les chercheurs croient facteurs génétiques peuvent rendre certaines personnes plus vulnérables aux maladies auto-immunes. Environ 70 pour cent des personnes atteintes d’hépatite auto-immune sont des femmes.

Médicaments et produits chimiques
Les autres causes de cirrhose sont des réactions de drogues, l’exposition prolongée aux produits chimiques toxiques, les infections parasitaires, et des épisodes répétés de l’insuffisance cardiaque avec congestion du foie. Un certain nombre de médicaments et de produits chimiques peuvent endommager le foie, mais la cirrhose cause quelques-uns. Certains médicaments spécialisés besoin d’une surveillance de leurs effets sur le foie.

Hérité suite des troubles de l’accumulation de substances toxiques dans le foie qui conduisent à des lésions tissulaires et une cirrhose. Ce sont un certain nombre de conditions hors du commun qui permettent l’accumulation de toxines dans le foie. La fibrose kystique, la carence en alpha-1 antitrypsine, hémochromatose, maladie de Wilson, galactosémie, et glycogénoses sont des maladies héréditaires qui interfèrent avec la façon dont le foie produit, processus, et les enzymes magasins, des protéines, des métaux et autres substances, le corps a besoin pour fonctionner correctement . La cirrhose peut résulter de ces conditions.


Les complications de la cirrhose du foie

Comme la fonction hépatique se détériore, une ou plusieurs complications de la cirrhose du foie peut se développer. Chez certaines personnes, des complications peuvent être les premiers signes de la maladie.

L’œdème et ascite
Comme la cirrhose du foie devient aiguë, les signaux sont envoyés vers les reins à retenir le sel et l’eau dans le corps. L’excès de sel et l’eau s’accumule d’abord dans le tissu sous la peau des chevilles et des jambes en raison de l’effet de gravité en position debout ou assise. Lorsque les dommages du foie progresse à un stade avancé, le liquide s’accumule dans les jambes, oedème appelé, et dans l’abdomen, appelée ascite. L’ascite peut conduire à une péritonite bactérienne, une infection grave.

Jaunisse
La jaunisse se produit lorsque le foie malade ne supprime pas assez de bilirubine le sang, provoquant le jaunissement de la peau et du blanc des yeux et l’assombrissement de l’urine. La bilirubine est le pigment qui donne sa couleur la bile jaune-rougeâtre.

Les calculs biliaires
En cas de cirrhose biliaire empêche de circuler librement et de la vésicule biliaire, la bile se durcit comme les calculs biliaires.

Saignement des varices oesophagiennes
Dans la cirrhose du foie, les blocs de tissu cicatriciel le flux de sang vers le coeur de l’intestin et augmente la pression dans la veine porte (hypertension portale). Lorsque l’hypertension portale survient, elle peut causer des vaisseaux sanguins dilatés dans l’œsophage, les varices appelé, ou dans l’estomac, la gastropathie appelé, ou les deux. élargissement des vaisseaux sanguins sont plus susceptibles d’éclater en raison de parois minces et une pression accrue. En cas de rupture, hémorragies graves peuvent se produire dans l’estomac ou l’oesophage supérieur, ce qui nécessite une attention médicale immédiate.

Sensibilité aux médicaments
Cirrhose ralentit la capacité du foie à filtrer les médicaments dans le sang. Lorsque cela se produit, les médicaments agissent plus longtemps que prévu et s’accumulent dans l’organisme. Cela entraîne une personne à être plus sensibles aux médicaments et leurs effets secondaires.

L’encéphalopathie hépatique
Lorsque la cirrhose du foie est arrivé, les cellules du foie ne peut pas fonctionner normalement, soit parce qu’ils sont endommagés ou parce qu’ils ont perdu leur relation normale avec le sang. un peu de sang dans la veine porte contourne le foie par les veines d’autres. Le résultat de ces anomalies est que les substances toxiques ne peuvent pas être éliminés par les cellules du foie, et, au contraire, les substances toxiques s’accumulent dans le sang. Lorsque les substances toxiques s’accumulent suffisamment dans le sang, la fonction du cerveau est altérée, une condition appelée encéphalopathie hépatique. L’encéphalopathie hépatique peut diminuer les fonctions mentales et causer le coma. Les signes de la fonction mentale a diminué comprennent la confusion, des changements de personnalité, perte de mémoire, difficultés de concentration, et un changement dans les habitudes de sommeil.

Résistance à l’insuline et diabète de type 2.
Cirrhose responsable de la résistance à l’insuline, qui une hormone produite par le pancréas qui permet au corps d’utiliser le glucose comme énergie. Avec résistance à l’insuline, les muscles du corps, la graisse et les cellules du foie ne pas utiliser l’insuline correctement. Le pancréas tente de faire face à la demande d’insuline en produisant plus, mais l’excès de glucose s’accumule dans le sang causant diabète de type 2.

Le cancer du foie.
Cirrhose due à une cause augmente le risque de cancer primitif du foie (carcinome hépatocellulaire). Le carcinome hépatocellulaire est un type de cancer du foie qui peuvent survenir chez les personnes atteintes de cirrhose. Le carcinome hépatocellulaire a un taux de mortalité élevé, mais plusieurs options de traitement sont disponibles.

D’autres problèmes. La cirrhose peut provoquer un dysfonctionnement du système immunitaire, entraînant le risque d’infection. La cirrhose peut aussi entraîner une insuffisance rénale et pulmonaire, connue sous le nom syndromes hépato-rénal et hépatopulmonaire.


Les symptomes de la cirrhose du foie

Les symptômes de la cirrhose du foie dépendent de la façon dont beaucoup de dégâts ont eu lieu dans le foie. Au début il peut y avoir aucun symptôme et la maladie peut être découverte à la suite d’une enquête pour une autre maladie.

Souvent, surtout dans les premiers stades de la cirrhose du foie, il peut y avoir aucun symptôme ou certaines personnes peuvent remarquer que des changements mineurs dans leur corps. Comme la maladie progresse, la cirrhose évolue et de la fonction hépatique des gens plus pauvres, d’autres symptômes peuvent se développer notamment les suivantes.

Jaunisse
C’est le jaunissement de la peau (jaunisse) et les yeux à cause de l’échec du foie pour éliminer une substance appelée bilirubine dans le sang. Parce que la bilirubine n’est pas sécrétée si facilement à partir des cellules du foie dans la cirrhose du foie, il s’accumule dans le sang.

Altération des ongles
la forme et l’apparence des ongles peut changer. Ils peuvent être plus courbés (clubbing) et ils peuvent être blancs plutôt que rose.

Rétention d’eau
ce qui est commun à un certain stade de la cirrhose. Une fonction importante du foie est de débarrasser le corps de l’excès de liquide par les reins et quand elle échoue, rassemble liquide dans les jambes (œdème) ou dans l’abdomen (ascite). L’ascite est une accumulation de liquide dans la cavité abdominale. Cela se produit dans la cirrhose du foie, car moins de protéines que la normale se fait par la cirrhose du foie, ce qui conduit à l’eau mise en place. augmentation de la pression dans les veines prise de sang de l’intestin provoque aussi fluide à s’infiltrer dans la cavité abdominale.

Les troubles mentaux
Si votre cirrhose du foie est arrivé, il filtre plus efficacement les toxines. Cela provoque l’accumulation de toxines dans le sang, ce qui peut provoquer une déficience mentale. Au début, cela peut être doux, tels que la concentration, l’oubli pauvres ou ne pas être capable d’effectuer des tâches simples, mais peut évoluer vers des changements de personnalité, voire coma.

Sensibilité aux médicaments
La plupart des médicaments qui sont pris par voie orale sont absorbés dans le tube digestif, puis dans la circulation sanguine. Ils passent ensuite à travers le foie. Lorsque la cirrhose du foie est arrivé, il ne filtre pas les médicaments aussi efficacement que la normale, qui peut conduire à l’accumulation de médicaments dans le corps qui peut augmenter les effets secondaires de la médication.

Varices.
Ces sont des veines dilatées qui peuvent se former dans l’œsophage (œsophage) due à l’hypertension veineuse dans le foie. Le sang de l’intestin et la rate est normalement pompée vers le foie dans la veine porte. En cas de cirrhose a endommagé le foie, ce qui réduit le flux sanguin veineux par le foie, alors la pression dans la veine porte se lève et entraîne le sang de circuler dans les veines d’autres de retourner vers le cœur. Les nouveaux vaisseaux sanguins peuvent devenir grands et ils ont des parois minces. Parce que la pression sanguine à l’intérieur ils sont élevés, en cas de rupture, il y aura un problème de saignement grave. Gonflement de la rate et les hémorroïdes sont deux autres conséquences de l’élévation de la pression veineuse portale.

Élargissement des seins chez les hommes
Les médecins appellent cela une gynécomastie. Le foie détruit les hormones sexuelles féminines et de la cirrhose ces s’accumuler et provoquer l’élargissement de la poitrine et au rétrécissement des testicules chez les hommes.


Comment diagnostiquer la cirrhose du foie

Votre médecin peut généralement diagnostiquer la cirrhose assez facilement par l’examen physique vous et de prendre une histoire de tous les symptômes que vous pourriez avoir. Le médecin sera en mesure de se sentir si votre foie est agrandi en poussant doucement sur l’abdomen. Habituellement, si la cirrhose est suspectée, d’autres tests comme les tests sanguins, les échographies ou d’une biopsie du foie sont réalisées afin de confirmer le diagnostic, évaluer la gravité et identifier la cause.

Le diagnostic de cirrhose est généralement basée sur la présence d’un facteur de risque de cirrhose, tels que la consommation d’alcool ou de l’obésité, et est confirmée par un examen physique, des tests sanguins et d’imagerie. Le médecin vous interrogera sur les antécédents médicaux de la personne et les symptômes et d’effectuer un examen physique complet à observer des signes cliniques de la maladie. Voici quelques exemples de la façon dont les médecins à diagnostiquer la cirrhose du foie.

La possibilité d’une cirrhose peuvent être suggérés par le dossier médical du patient, l’examen physique ou les tests de routine. En cas de cirrhose est présente, d’autres tests peuvent être utilisés pour déterminer la gravité de la cirrhose et la présence de complications. Tests peuvent également être utilisés pour diagnostiquer la maladie sous-jacente qui est à l’origine de l’histoire de cet apport cirrhose excessive et prolongée d’alcool, des antécédents de toxicomanie par voie intraveineuse, ou des antécédents d’hépatite. Ces informations suggèrent la possibilité d’une maladie du foie et de cirrhose.

Le médecin peut diagnostiquer une cirrhose souvent des symptômes du patient et des tests de laboratoire. Au cours d’un examen physique, le médecin a pu constater un changement dans la façon dont le foie se sent ou comment grand il est. Si le médecin soupçonne une cirrhose, on vous donnera des tests sanguins. Le but de ces tests est de savoir si une maladie du foie est présente.

Dans certains cas, tomodensitométrie, l’échographie, et autres techniques d’imagerie peuvent être utilisés lors du diagnostic. Ils peuvent aider à déterminer le foie des signes de l’élargissement, réduction du flux sanguin, ou une ascite, le médecin peut ordonner une tomodensitométrie, échographie, imagerie par résonance magnétique, scanner ou le foie.

Le cirrhose du foie est parfois diagnostiquée en examinant le foie avec un laparoscope. Le médecin peut examiner le foie directement par l’insertion d’un laparoscope dans l’abdomen. Un laparoscope est un instrument avec une caméra qui transmet des images à un écran d’ordinateur. Ce dispositif de visualisation est inséré dans le corps du patient par une petite incision dans l’abdomen.

Le médecin peut décider de confirmer le diagnostic en mettant une aiguille à travers la peau (biopsie) de prendre un échantillon de tissu du foie. Dans certains cas, la cirrhose est diagnostiquée au cours de la chirurgie lorsque le médecin est capable de voir l’ensemble du foie. Le foie peut également être inspectés par le biais d’un laparoscope, un dispositif de visualisation qui est inséré par une petite incision dans l’abdomen.

Le diagnostic avec une biopsie du foie peut confirmer la cirrhose du foie, mais n’est pas toujours nécessaire. Une biopsie est généralement fait si le résultat pourrait avoir une incidence sur le traitement. La biopsie est réalisée avec une aiguille insérée entre les côtes ou dans une veine dans le cou. Des précautions sont prises pour minimiser l’inconfort. Un petit échantillon de tissu hépatique est examinée avec un microscope pour des signes des cicatrices ou d’autres de la cirrhose. Parfois, une cause de lésions du foie autres que la cirrhose est constaté lors de la biopsie.


Le traitement de la cirrhose du foie

Les objectifs du traitement de la cirrhose du foie sont à ralentir la progression de tissu cicatriciel dans le foie et prévenir ou traiter les complications de la maladie. L’hospitalisation peut être nécessaire pour la cirrhose avec complications.

Le traitement de la cirrhose du foie dépend de la cause de la maladie et si les complications sont présents. Si vous êtes un gros buveur, vous devez arrêter la consommation d’alcool. Votre médecin sera en mesure de vous fournir un plan détaillé pour vous aider à le faire. Les perspectives pour votre maladie n’est pas bonne si vous continuez à boire alors que les bénéfices de l’arrêt sont énormes. Vous stopper la progression de la maladie d’un jour et se sentiront beaucoup mieux.

Certains symptômes de la cirrhose peut être aidé par des médicaments. L’ascite et la rétention d’eau peut être traitée avec des médicaments connus comme les diurétiques qui aident à éliminer l’excès de liquide. Un régime pauvre en sodium et en limitant l’apport hydrique peut également aider avec ces problèmes.

Si la cirrhose du foie est causée par une hépatite virale, vous pouvez être traités avec des médicaments anti-viraux pour réduire les dommages permanents. Traitement de l’hépatite B et C dans les premiers stades de plus en plus de succès à prévenir la cirrhose. Hépatite auto-immune peut être traitée avec des stéroïdes ou d’autres médicaments qui suppriment le système immunitaire.

L’encéphalopathie hépatique est traitée par le nettoyage de l’intestin avec le lactulose, un laxatif administré par voie orale ou en lavements. Les antibiotiques sont ajoutés au traitement si nécessaire. Les patients peuvent être invités à réduire l’apport en protéines alimentaires. L’encéphalopathie hépatique peut s’améliorer à mesure que d’autres complications de la cirrhose sont contrôlés.

Parce que la malnutrition est fréquente chez les personnes atteintes de cirrhose, une alimentation saine est importante à tous les stades de la maladie. fournisseurs de soins de santé recommandent un plan de repas qui est bien équilibré. Si ascite se développe, un régime alimentaire restreint en sodium est recommandé. Une personne souffrant de cirrhose ne devraient pas manger de coquillages crus, qui peut contenir une bactérie qui provoque une infection grave. Pour améliorer la nutrition, le médecin peut ajouter un supplément de liquide par voie orale ou par sonde nasogastrique, un petit tube inséré dans le nez et la gorge qui s’avance dans l’estomac.

En cas de cirrhose est très grave et le foie cesse de fonctionner, la transplantation hépatique est la seule option. Il est souvent recommandé lorsque les symptômes deviennent difficiles à contrôler par d’autres méthodes. La cirrhose est irréversible. la fonction hépatique de nombreux patients vont progressivement s’aggraver malgré le traitement et les complications de la cirrhose vont augmenter et devenir difficile à traiter. Par conséquent, lorsque la cirrhose est très avancée, la transplantation hépatique est souvent la seule option pour le traitement.

Pas tout le monde avec la cirrhose est un candidat pour la transplantation. La transplantation du foie ne sont généralement pas donnés aux personnes souffrant de cirrhose qui sont activement à l’aide d’alcool ou de drogues, même si les gens qui ont une cirrhose en raison de l’abus d’alcool, et qui peuvent démontrer qu’ils ont arrêté, peuvent être de bons candidats à la transplantation.


Qu’est ce que la cirrhose du foie

Cirrhose du foie est une condition dans laquelle le foie se dégrade lentement et dysfonctionnements dus à des blessures chroniques. La cirrhose est une cicatrisation du foie qui entraîne la formation de fibres (cicatrice) des tissus associés à la destruction de l’architecture normale de l’organe. Le tissu cicatriciel remplace le tissu hépatique sain, bloquant partiellement l’écoulement du sang par le foie.

Les maladies qui conduisent à la cirrhose le font parce qu’ils blessent et tuent les cellules du foie, et l’inflammation et la réparation qui est associée avec les cellules du foie meurent causes tissu cicatriciel à la forme. Les cellules du foie qui ne meurent pas se multiplier dans une tentative pour remplacer les cellules qui sont mortes. Cela se traduit par des amas de cellules du foie nouvellement formé (nodules de régénération) dans le tissu cicatriciel.

Le foie est un organe important dans le corps. Il remplit plusieurs fonctions essentielles. La cicatrisation altère la capacité du foie à contrôler les infections, éliminer les bactéries et les toxines du sang, les nutriments et les hormones processus, la fabrication des protéines qui régulent la coagulation du sang, et produisent de la bile pour aider à absorber les graisses, y compris le cholestérol et les vitamines liposolubles. Un foie sain est capable de régénérer la plupart de ses propres cellules quand elles sont endommagées. Avec une cirrhose en phase terminale, le foie ne peut plus efficacement remplacer les cellules endommagées. Un foie sain est nécessaire pour la survie.

Cirrhose du foie est la suite d’une blessure de longue date le plus souvent due à l’alcool en excès, mais il ya un certain nombre d’autres causes importantes. Il existe de nombreuses causes de la cirrhose, ils comprennent des produits chimiques tels que certains médicaments, les virus, les métaux toxiques (tels que le fer et le cuivre qui s’accumulent dans le foie à la suite de maladies génétiques), et une maladie hépatique auto-immune dans laquelle le système immunitaire du corps attaque les foie.

Beaucoup de gens atteints de cirrhose n’ont pas de symptômes aux premiers stades de la maladie. Comme la maladie progresse, les symptômes peuvent inclure la faiblesse, fatigue, perte d’appétit, nausées, vomissements, perte de poids, des douleurs abdominales et des ballonnements, des démangeaisons, et les araignées comme les vaisseaux sanguins de la peau. Comme la fonction hépatique se détériore, une ou plusieurs complications peuvent se développer. Chez certaines personnes, des complications peuvent être les premiers signes de la maladie.

Le traitement de la cirrhose comprend l’évitement d’alcool et autres drogues, la thérapie nutritionnelle, et d’autres thérapies pour traiter des complications spécifiques ou les causes de la maladie. Les objectifs du traitement sont d’arrêter la progression du tissu cicatriciel dans le foie et prévenir ou traiter les complications. Une transplantation du foie est considérée comme en cas de complications de la cirrhose ne peut pas être contrôlé par le traitement.


Quelle est la transplantation hepatique

La transplantation hépatique ou la transplantation hépatique est une opération majeure dans laquelle le foie malade est enlevé et remplacé par une saine d’un donneur d’organes. La technique la plus couramment utilisée est la transplantation orthotopique, dans laquelle le foie natif est supprimé et remplacé par l’organe du donneur dans le même emplacement anatomique que le foie d’origine.

La fonction hépatique des patients sera progressivement empirer malgré le traitement et les complications de la cirrhose vont augmenter et devenir difficile à traiter. Par conséquent, lorsque la cirrhose est très avancée, la transplantation hépatique est souvent la seule option pour le traitement. Une transplantation du foie est considérée comme en cas de complications ne peut pas être contrôlé par le traitement.

Le nombre de personnes qui ont besoin d’une greffe du foie dépasse de loin le nombre d’organes disponibles. La plupart des opérations de greffe du foie l’utilisation des foies de donneurs décédés, mais un foie peut aussi provenir d’un donneur vivant. Une personne qui a besoin d’une greffe doit passer par un processus d’évaluation complexe avant d’être ajouté à une longue liste d’attente de transplantation. Le nombre de personnes en attente de nouveau foie est beaucoup plus grand que le nombre de foies disponibles, une transplantation du foie est réservé pour les personnes qui sont gravement malades. Certaines personnes vont recevoir un foie tout de suite, tandis que d’autres passent de nombreux mois d’attente pour une transplantation du foie.

En général, les organes sont donnés aux personnes ayant les meilleures chances de vivre plus longtemps après une transplantation. La survie après une transplantation nécessite un suivi intensif et la coopération de la part du patient et du soignant. Les taux de survie se sont améliorées au cours des dernières années en raison de médicaments qui suppriment le système immunitaire et le garder d’attaquer et endommager le foie nouvelle.

Les progrès récents dans la transplantation de chirurgie et des médicaments pour prévenir l’infection et le rejet du foie transplanté ont grandement amélioré la survie après la transplantation. En moyenne, plus de 80% des patients qui reçoivent une greffe sont en vie après cinq ans.

Après une greffe de foie réussie, la plupart des gens peuvent retourner à leurs activités quotidiennes normales, et le retour de nombreux travaux. Reprendre des forces peut prendre des mois, mais, surtout si vous avez été très malade avant la transplantation. Votre médecin vous permettra de savoir combien de temps votre période de récupération sera. La plupart des gens peuvent revenir à manger comme ils le faisaient avant la transplantation.

Certains médicaments prescrits après votre greffe peut vous faire gagner du poids, et d’autres peuvent causer le diabète ou d’augmenter votre taux de cholestérol. Manger une alimentation équilibrée et faible en gras peut vous aider à rester en bonne santé. Pour les femmes, d’éviter une grossesse pendant la première année après une transplantation est recommandée. Discutez avec votre médecin pour savoir quand le bon moment pour tomber enceinte après la transplantation hépatique.